​Se loger à Tokyo : Trouver un appartement via une agence japonaise, quelles démarches ?

tokyo, japon, demenager, expat, shibuya

Au Japon, il est assez difficile pour un étranger de trouver un logement. La barrière de la langue et les procédure nous oblige à passer par des sites ou des agences spéciales pour étrangers, les prix sont plus hauts et le choix est considérablement réduit.

Les agences japonaises offrent énormément plus de choix et les prix sont étonnamment raisonnables pour une ville telle que Tokyo. Sur le long terme c’est beaucoup plus rentable mais il faut s’armer de patience et d’un bon niveau de japonais.

Il existe de nombreuses agences, certaines sont spécialisées dans certaines zones géographiques, mais la plupart proposent des logements dans toute la ville.

Leurs websites répertorient les logements disponibles, mais il est bien plus pratique de se rendre dans leurs bureaux et de parler leur parler directement.

J’avais déjà une idée du quartier dans lequel je voulais habiter idéalement, donc je suis allée directement à cet endroit et suis entrée dans la première agence que j’ai trouvé (coup de chance elle était plutôt bien), mais le mieux est quand même de se renseigner avant sur leur réputation et leurs prix, les frais d’agences pouvant être assez élevés.

Une fois entré dans une agence, on rempli une petite fiche sur ce qu’on souhaite comme type de logement, on discute avec l’agent qui nous aide à aiguiller notre recherche et a monter un dossier. Deuxième rendez vous un peu plus tard, l’agent immobilier nous propose quelques appartements correspondant à notre recherche.

Mais là, un problème se pose : être étranger au Japon c’est pas toujours marrant. Beaucoup de propriétaires vont vous refuser. Je n’ai pas une seule connaissance qui n’a pas été refusée au moins une fois pour cette raison, et moi même, mon agent immobilier m’a prévenu plusieurs fois : « on va vous refuser beaucoup d’appartements parce que vous êtes étrangères, mais bon comme vous avez un bon dossier et que vous entrez pour 4 ans dans une très bonne fac ça devrait peut être aller….. » (quand vous entendez ça il fait faire semblant d’être content). Et puis je l’ai entendu plusieurs fois appeler des propriétaires « oui alors j’ai quelqu’un qui est intéressé par votre appartement, MAIS elle est étrangère » ha ha……

Mais au final il m’a trouvé quelques appartements à visiter qui correspondaient à mes critères. Et je ne pense pas que ce soit impossible en soit, une agence vous trouvera forcément des appartements, c’est juste que vous partez avec beaucoup moins de chance et de choix que les autres, et il faut s’attendre à se voir refuser pas mal de logements pour ce genre de raisons.
Une fois qu’on vous a proposé des logements, c’est comme partout : on passe à la visite.
Si vous tombez sur un logement qui vous convient, il y a pas mal de papiers à préparer : assurance, garant, etc (99% des agences et propriétaires vous demanderont un garant japonais)

Une fois terminé le dossier est transmis à une société d’assurance, il y a pas mal de coups de téléphone a passer, l’assurance vérifie les informations du locataires et de son garant. Puis si le dossier est accepté, on peut enfin signer le contrat.

Après ça, bien sûr il faut s’occuper de l’eau, l’électricité, le gaz, internet…. quelques entreprises vont vous appeler et proposer leur services, on m’a redirigé vers différentes agences pour installer tout ça. La plupart des procédures consiste à remplir des documents en lignes puis confirmer par téléphone.

Quasiment tous les appartements japonais sont non meublés : il faut tout acheter. Heureusement, il est possible de trouver énormément de meubles et fournitures gratuitement ou à faible coût, principalement sur Craigslist et les pages Facebook Sayonara sales ou Mottainai Japan. Beaucoup de gens qui déménagent y donnent gratuitement leurs meubles, mais la encore il faut etre patient et rapide : tout part très vite et il faut pouvoir se libérer au bon moment et aller chercher les meubles soi même. Mais si on se débrouille bien on peut limiter considérablement les prix ! (En deux semaines jai réussi à trouver un bureau, un lit, une machine a laver et un frigo gratuit, ça vaut le coup !)

Attention, déménager via une agence japonaise coûte cher, en plus des frais d’agence et d’assurance on peut vous demander jusqu’à quatre ou cinq sortes de taxes (caution, cadeau au propriétaire, frais de gestion etc etc) chacune s’élevant à un ou deux mois de loyer (+ un mois à payer en avance)

Pour le coup j’ai eu beaucoup de chance, je n’ai eu que l’équivalent de 2 mois de loyer a payer (ce qui fait déjà beaucoup en plus des frais d’assurance et d’agence) mais pour moi ça restait rentable étant donné que le loyer est beaucoup moins cher que mon ancien appartement et bien plus près du centre et de ma fac, je vais aussi économiser quasiment 100 euros de transports par mois.

Du coup j’ai un appart un petit peu plus grand que celui ou j’habitais avant, 2 balcons avec une très belle vue, je suis dans un quartier vraiment sympa, plein de petites rues piétonnes remplies de bars, restos, cafés et boutiques. Je suis à une station de shibuya, et deux station de shinjuku, bref j’ai énormément galéré à faire toutes les démarches seules et a emménager de 0 tout en travaillant à temps plein mais ça en valait mille fois la peine !

tokyo, japon, demenager, expat, shibuya

(Un grand merci à tous les copains qui m’ont aidé ou juste apporté un soutien moral, vous m’avez un peu sauvé la vie !)
Quelques petites photos pour finir parce que je passe ma vie sur mon toit et que je m’amuse bien avec mon appareil photo

tokyo, japon, demenager, expat, shibuya

tokyo, japon, demenager, expat, shibuya

tokyo, japon, demenager, expat, shibuya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *