Apprendre le japonais : passer le JLPT, mon experience

93E16A8D-B524-4698-9D7D-72F7EA5F765B

Le JLPT se rapproche, c’est le moment de faire le point sur cet examen : quelle difference entre chaque niveau ? Est il vraiment utile ? Comment le réussir ? Ayant passé les niveau 3, puis 2 et finalement 1, je voulais partager un peu cette expérience et faire le point.

Le JLPT, japanese language proficiency test, est le seul diplôme de niveau de langue japonaise reconnu officiellement par les universités et entreprises au Japon. il est composé de 5 niveaux , le niveau 5 correspondant au niveau débutant jusqu’au niveau 1 qui correspond au niveau avancé. On peut le passer debut juillet en France, Juillet et décembre au Japon. L’insciption se fait via le site du JLPT environ 3 mois avant le jour du test.

On va parler un peu de chaque niveau, de leur utilité et du niveau requis pour réussir. Avant d’entrer dans les détails, je vous partage un des sites qui regroupe tous les kanji et points de grammaires par niveaux. On m’a beaucoup demandé combien de kanji il fallait connaître pour tel ou tel niveau, avec cette liste vous aurez une idée du programme et du niveau requis pour chaque test : http://www.tanos.co.uk/jlpt/

En passant, mon article sur les outils qui m´ont servi à apprendre le japonais seule http://gaerutokyo.com/fr/apprendre-japonais

Informations complètes sur les épreuves ici http://www.jlpt.jp/e/guideline/testsections.html

JLPT 4 et 5

J’ai regroupé ces deux là parce qu’ils correspondent au niveau débutant et n’ont pas d’utilité au niveau professionnel. Je trouve que c’est bien de les passer quand on est debutant, ça donne une ligne à suivre et un objectif, c’est un bon exercice et ça permet de situer un peu son niveau. Et d’ailleurs ça vaut pour chaque niveau du Jlpt ! Mais sur le plan professionnel ou universitaire ça n’a pas une grande utilité.

Je ne les ai pas passés mais j’ai suivi les programmes des deux niveaux pour consolider mes bases et être sûre que je ne ratais pas trop de grammaire ou de kanji, comme j’apprenais en autodidacte.

le JLPT 5 est composé d’une petite partie vocabulaire de 25min, une partie grammaire de 50min et une partie écoute de 30min. Il correspond au niveau grand débutant et est centré sur des phrases très simples, du vocabulaire de base et moins de 100 kanji de base. Le JLPT 4 est un peu plus long : la partie vocabulaire dure 30 minutes avec un vocabulaire un peu plus développé, la partie grammaire dure 30min et contient aussi une partie composée de petits textes. La partie écoute dure 35min. Les thèmes restent autour du vocabulaire de base et de petites conversations de la vie de tous les jours, et d’environ 300 kanji de base.

Les bases sont dures à mettre en place et il est absolument nécessaire de les mettre en place correctement, mais on passe assez vite du niveau 5 au niveau 4, les deux sont assez proches. Le manuel le plus connus est le minna no Nihongo qui couvre bien tout le niveau débutant. Pour les kanji qui sont particulièrement difficiles à retenir au niveau débutant quand on n’a pas l’habitude, je vous conseille l’application Obenkyo qui m’a bien aidée. Pour la grammaire et les structures de phrase niveau débutant j’en trouve que l’application Lingo Deer est super bien faite.

JLPT 3

Le JLPT 3 marque un gros écart avec les deux précédents. On passe au niveau intermédiaire, le vocabulaire est moins courants et le niveau des textes est bien plus haut. Il est composé de 30min de vocabulaire, 70min de grammaire et textes et 40 minutes d’écoute. Les textes sont plus longs et traitent de sujets bien plus variés, il faut pouvoir rester concentré et terminer la partie grammaire rapidement pour avoir le maximum de temps à consacrer aux textes. Pour moi c’est toujours la partie la plus compliquée, je suis limite au niveau du temps et après j’ai l’impression que ma tête va exploser et j’ai du mal à me concentrer sur l’épreuve d’écoute !

le niveau 3 couvre environ 700 kanji, là on sort des kanji de base, ils sont toujours assez courants mais le niveau de difficulté augmente.

Il est très important de connaître bien ses bases parce que tout se forme à partir de là au niveau grammaire , et pas la peine de s’amuser a apprendre plus de kanji si on n’ a déjà pas retenu ceux de base. En revanche je pense qu’on peut passer du niveau 4 à 3 assez rapidement si on part d’un bon niveau 4 et qu’on se met aux kanji à fond. J’appris complètement seule, principalement avec des applications et les manuels faits spécialement pour le JLPT. En 6 mois j’avais le niveau, mais c’était 6 mois vraiment intensifs où j’ai passé quasiment mes journées entières à ne faire que ça. L’application obenkyo m’a beaucoup aidée, la chaîne YouTube Nihongo no Mori était plutôt utile pour la grammaire, et parce que c’est bien de varier les méthodes d’apprentissages et que c’est moins lourd d’apprendre en regardant des vidéos parfois. Pour les manuels, il y en a plusieurs sortes et ils se ressemblent tous, moi je me suis beaucoup servie du Somatome. il est important de se familiarise avec le type d’exercices qui composent le JLPT pour gagner du temps penfant les épreuves. Surtout’ s’entraîner à lire le plus possible, à partir de ce niveau la la longueur et le niveau de Sté t’es augmente, et quand on n’a pas l’habitude on perd beaucoup de temps, et je ne vous parle même pas du mal de tête.

JLPT 2

C’est là que la guerre commence. Le jlpt 2 minimum est nécessaire pour entrer dans les écoles ou obtenir un job dans énormément de cas. Il y a un très gros écart avec le niveau 3. Le niveau de kanji demande est assez vague, certains disent 1000, d’autres 1300. À ce niveau la on ne peut plus vraiment les compter car quand on a un niveau avancé le vocabulaire varie énormément. Concernant la grammaire, elle n’est pas plus compliquée mais il s’agit surtout de ptites nuances et de grammaire plus rarement utilisée, les mots de vocabulaire et les kanji sont beaucoup plus dures car plus rares, mais quand on atteint un certain niveau il est beaucoup plus rapide et simple de les apprendre parce qu’on commence à prendre l’habitude et on en a déjà vu défiler pas mal ! J’ai nettement vu la différence entre le temps que je mettais a retenir un petit kanji de base quand j’étais debutante et maintenant. Avant je galerais des heures et j’oubliais juste apres, maintenant si je vois un kanji je peux le retenir tout de suite car il ressemble forcément à un kanji que je connais déjà ou correspond à un mot que j’ai déjà entendu.

Pour résumer, la seule façon de réussir c’est le bachotage. La difficulté se trouve surtout dans le fait de retenir autant de kanji et de grammaire qu’on utilise très peu dans la vie de tous les jours.

L’épreuve de vocabulaire fusionne avec celle de grammaire et de textes et dure 105 minutes. La partie texte est assez intense, les textes sont longs, il y en a beaucoup et le vocabulaire est assez hardcore. Les questions sont surtout basées sur des nuances donc il faut toujours faire attention à saisir le sens complet du texte et pas seulement les grandes lignes. Après ça, c’est dur de rester concentré sur l’épreuve d’écoute ! Pour cette épreuve là qui dure 50minutes le seul moyen de réussir est de s’entraîner avec les manuels et les CDs fournis avec, et bien sur de s’habituer à écouter du japonais le plus possible.

JLPT 1

le JLPT 1 c’est le boss final du japonais. Il n’est pas vraiment utile de le passer puisque dans la plupart des cas on considère que le niveau 2 est suffisant pour entrer dans une entreprise ou une école au Japon (mais certains peuvent quand même demander le 1). On dit que le niveau est tellement dur qu’il n’y a que les chinois qui peuvent le réussir parce qu’ils ont plus de facilité avec les kanji. Certes le niveau de kanji est très élevé et comme ils sont plus rares ils sont d’autant plus dures à retenir, mais encore une fois ça ne reste que du simple bachotage selon moi, c’est de l’apprentissage bête et méchant.

Cette fois l’épreuve vocabulaire et textes dure 110 minutes, je me souviens que les textes étaient assez hardcore, du même style que ceux du niveau 2 mais avec un niveau de difficulté en plus niveau vocabulaire et nuances. Ma tête chauffait tellement après ça que je m’endormais à moitié pendant l’épreuve suivante (qui dure 60min cette fois)

J’ai passé le niveau 1 un an après avoir passé le 2. Je ne trouve pas que la différence entre les 2 soit énorme à ce niveau la, c’est surtout de la précision dans le vocabulaire et les Kanji, et l’habitude de lire et d’entendre du japonais. Chaque kanji compte si on veut réussir, même sans tous les retenir il est important d’en voir au moins rapidement le plus possible, parce que mine de rien ça aide beaucoup à deviner le sens et les nuances quand on est perdu. C’est sûrement ça qui m’a sauvé, parce que j’ai eu mon JLPT 1 à seulement deux points près ! Pour ce niveau la avoir la moyenne n’est pas suffisant, il faut avoir au moins 100 points sur 180 pour réussir le test.

Je tiens à ajouter que le JLPT n’a rien à voir avec votre vrai niveau de japonais. On peut le réussir en étant très bon en kanji et en language théorique et se retrouver incapable d’aligner deux mots dans une conversation simple. A l’inverse on peut être super bon a l’oral et se rater parce qu’on a du mal à retenir les kanji ! On toujours de d’yeux plein d’admiration quand je dis que j’ai eu mon JLPT1, mais en réalité quand je l’ai passé je ne parlais encore pas très bien japonais, mon niveau de kanji et de compréhension étaient vraiment bons mais je manquais énormément de confiance a l’oral et je ne me débrouillais pas très bien comparé à mon niveau théorique. Maintenant je parle très bien japonais mais j’ai sans doute oublié beaucoup de la grammaire inutile qu’on apprends dans Le Jlpt 1 ainsi que pas mal de kanji que je n’utilise pas, donc même si mon vrai niveau de japonais a énormément avancé, je ne suis pas sure d’avoir le JLPT 1 si je le repassais maintenant !

Pour conclure, le JLPT est très bien pour se donner une direction et une motivation dans notre apprentissage, et à moins d’y voir un gros enjeux comme entre à la fac ou dans une entreprise au Japon, n’y accordez pas trop d’importance. Beaucoup de bachotage et pas trop de stress !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *