L’île sauvage de Iriomote :  plage, kayak dans les mangroves, cascade d’eau et treck dans la jungle

Iriomote est la plus grande île des yaeyama et la plus sauvage. Ses deux villages principaux sont très éloignés l’un de l’autre et rattachés par la route principale qui ne fait même pas la moitié du tour de l’île. Les autres petits villages ne sont accessible que par la mer.
L’île est accessible depuis Ishigaki en une heure de bateau. Il est possible de faire l’aller retour en une journée.
Elle est recouverte de mangroves et de forêts denses. On y trouve d’ailleurs 80% des mangroves présentes au Japon. Iriomote est également connue pour les chutes d’eau Pinaisara, les plus grandes de l’archipel de okinawa avec 55m de hauteur, ainsi que pour la race de chat sauvage qu’on ne trouve que sur cette île, le chat de iriomote.

L’isolement et la nature sauvage de l’île en font un immense terrain de jeux pour de nombreuses activités, cannyoning, kayak, randonnées, scuba diving etc…
Des agences de tourisme proposent différents tours en une journée pour 10 000 yen (environ 75 euros). L’agence osanpo par exemple, propose également un service « anglophone  » (là encore mieux vaut parler japonais).

Passer par une agence pour faire un tour de l’île est la meilleure solution pour ne pas rater les plus beaux endroits et se déplacer facilement car l’île est vraiment grande et difficile d’accès.

On a choisi de faire du kayak puis une randonnée jusqu’aux chutes d’eau Pinaisara  puis de visiter l’île de Yubu juste à côté de iriomote dans l’après midi.
Avant de commencer, on a fait un tour près du port.

Le guide est venu nous chercher au port de Uehara en voiture et nous a conduit pendant une vingtaine de minutes jusqu’à une partie plus à l’est de l’île. On a marché un peu dans la forêt jusqu’à arriver jusqu’aux mangroves.

De là on est parti pour 40 minutes de kayak entre les mangroves, le paysage était magnifique.


Puis on a fait 20 minutes de treck dans la jungle. Rien de très difficile, le chemin est assez escarpé mais la promenade est très jolie. On a même croisé un serpent (habu) sur la route, il s’agit d’une espèce venimeuse très présente sur l’île mais il est très rare d’en voir car ils vivent plutôt la nuit et dans des endroits plus reculés.

Enfin arrivés ! La cascade de Pinaisara mesure 55m de haut. On s’y est arrêté pour manger et se baigner.

Puis demi tour en refaisant le même chemin dans la jungle et en kayak. Je serais bien restée toute la journée à regarder cette cascade !
Le soir, avant le dernier ferry, on est retourné sur une petite plage un peu cachée qu’on avait trouvé près du port.
C’est certainement une des plus belles que j’ai vu, je l’ai trouvé même bien plus belle que celle de taketomi, pourtant censée être la deuxième plus belle du Japon.

L’eau était complètement transparente et t’es chaude, le sable blanc, les rochers, les petits crabes…

Infos pratiques : 

Agence anglophone Iriomote onsanpo :
http://english.iriomote-osanpo.com/

Depuis le Japon : 0980-84-8178
Depuis l’étranger : (81)-980-84-8178
E-mail: info@iriomote-osanpo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *