Tanabata, la fête des étoiles

Avant hier au Japon (le 7/7), c’était Tanabata, la fête des étoiles. Il s’agit d’une fête traditionnelle d’origine chinoise. Elle est basée sur une légende : une histoire d’amour entre une princesse, Orihime, et Hikoboshi (représentés par les étoiles Vega et Altair), interdits de se revoir et séparés par la voix lactée, à l’exception d’une fois par an, le 7e jour du 7e mois (normalement du calendrier lunaire mais au Japon on se base maintenant sur le calendrier solaire). Cette fête célèbre leurs retrouvailles. De nombreuses personnes portent des yukata, et les jours précédant cette date, on écrit nos voeux (parfois sous forme de poèmes) sur de petites feuilles que l’on accroche à des bambous avec d’autres décorations.

Capture d’écran 2016-07-09 à 15.13.36

Celui-ci se trouve dans mon école, mais on en trouve partout : dans les buildings et dans les rues, devant les maisons…

On dit que Orihime et Hikoboshi réalisent ces voeux lors de leurs retrouvailles.

Capture d’écran 2016-07-09 à 15.12.46

Capture d’écran 2016-07-09 à 15.13.22

On trouve aussi ces décorations un peu partout dans les rues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *