Être tatoué au Japon

75D227CA-46F1-4B02-B1DB-AD0EE16F9E88

Le tatouage a une très longue histoire au Japon, mais son lien avec la mafia japonaise lui donne une vision très négative. Ici, le tatouage est considéré comme illégal si la personne qui l’exerce ne possède pas de licence médicale, la plupart des tatoueurs sont donc dans l’illégalité. (update : il a récemment été reconnu par la court de justice de Osaka que le tatouage n’avait rien à voir avec une pratique médicale, affaire a suivre !) Bref, le tatouage est mal vu et de nombreuses piscines, sources chaudes, salles de gym, etc sont interdites aux tatoués. De plus, posséder des tatouages peut vous poser de sérieux problèmes en termes d’opportunités professionnelles. Mais qu’en est il vraiment ? On me demande souvent si mes tatouages ou ceux de mon copain ont une influence particulière sur notre vie de tous les jours au Japon, donc je me suis dit que ça pouvait être intéressant de parler un peu sujet ici notamment sur sur le plan travail, famille, et vie de tous les jours.

En réalité, être tatouée au Japon n’a pas vraiment de conséquences sur ma vie quotidienne. Pour mon copain, japonais et très tatoué, c’est à peine différent, mais là encore être tatoué n’a jamais vraiment été un problème pour lui.

Parlons d’abord de mon expérience : j’ai une petite dizaine de tatouages, certains sont assez gros mais se trouvent a des endroits que je peux facilement cacher (cuisses, hanches,chevilles, etc). Ce n’est donc pas un problème pour moi dans la vie de tous les jours. Forcément, quand je choisis de porter des habits qui révèlent un peu mes tatouages, il arrive que des petits vieux me regardent un peu de travers dans le train (mais même sans les tatouages, quand on est étranger au Japon cela arrive souvent que des gens vous devisagent un peu dans le metro!)

De maniere generale, j’ai l’impression que le fait d’être étrangère fait que les gens reçoivent beaucoup mieux mes tatouages car ils savent qu’à l’étranger beaucoup plus de gens en ont, l’image en est moins négative. Mais bien sûr, il m’est impossible d’aller dans beaucoup de piscines publiques, salles de gym et onsen (sources chaudes), car la plupart sont interdites aux tatoués, mais la encore ce n’est pas vraiment un soucis puisqu’il existe des applications et sites qui regroupent tous les etablissement qui nous acceptent, suffit de se renseigner un peu à l’avance (je ne vais nià la piscine nià la gym de toute facon haha).

Sur le plan professionnel c’est la même chose, mes tatouages sont facilement dissimulables donc ce n’est pas un problème, et mon entreprise accepte les gens tatoués (même très visibles) sans aucun soucis (beaucoup d’entre nous sont tatoués jusqu’aux avant bras). En revanche, ce n’est le cas partout, et beaucoup d’entreprises refusent catégoriquement tout tatouage même non visible !

Pour ce qui est de mon copain, ce n’est pas si différent de moi. Il est japonais et très tatoué, ce qui fait que souvent les gens le prennent pour un étranger en plus de son style un peu atypique. Donc là aussi il se fait souvent regarder dans la rue, mais rien de vraiment lourd ni dérangeant. Pour ce qui est du travail, son équipe accepte parfaitement ses tatouages , il n’a pas à les cacher quand il est au bureau, par contre il doit faire très attention à bien les cacher lorsqu’il rencontre des clients japonais importants.

Pour ce qui est de sa famille, sa mère a horreur des tatouages, son père s’en fiche, et ses soeurs sont tres tatouées aussi. Au final rien de particulièrement japonais, on peut très bien retrouver ce cas de figure dans n’importe quelle famille ! Sa mère deteste ses tatouages mais les miens ne semblent pas la déranger plus que ça, encore une fois le fait que je sois étrangère aide beaucoup a mon avis.

Pour conclure, malgré la vision générale très négative des tatouages au Japon, avoir des tatouages que vous pouvez dissimuler facilement ne devrait pas poser de gros problèmes, a moins de travailler dans une entreprise  stricte ou de vouloir faire carriere dans le mannequinat. En revanche, des tatouages très visibles (mains, cou) peuvent vous poser des problèmes au niveau professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *