Tour à la frontière de la Corée du Nord dans la zone demilitarisée

Aujourd’hui, on part a la visite d’un endroit assez particulier : la zone démilitarisée qui sépare la Corée du Sud de la Corée du Nord.

Depuis Seoul, il est possible de faire un tour d’une journée ou d’une demie journée dans différents points historiques et symboliques de la séparation Nord-Sud sur la frontière. Les règles sont assez strictes : tenue correcte, pas de photos en dehors de quelques endroits autorisés.

Nous avons fait notre Premier arrêt au Pont de la Paix à quelques centaines de mètres de la frontière. L’endroit symbolise la guerre de Corée, on y voit encore la carcasse d’un train qui a été bombardé, et le pont, détruit à ce moment-là, reconstruit juste à côté pour symboliser la paix.

img_20180829_0929377512037346151577129.jpg

img_20180829_0941521394621901594229028.jpg

à cet endroit, on trouve de nombreux murs et grillages placardés de messages de paix; on se rend compte que ce qu’il se passe est bien réel, et qu’on se trouve bien à la frontière de la Corée du Nord.

Un peu plus proche de la frontière cette fois-ci, on part explorer le 3e tunnel. Pendant la guerre, plusieurs tunnels auraient été construits par le Nord dans le but d’envahir la Corée du Sud. Seulement 4 d’entre eux ont été découverts, et celui-ci le fut seulement en 1978.

Pas de photos, rien le droit d’emmener à l’interieur, j’ai seulement cette photo en souvenir :

La descente du tunnel est très raide (je ne parle même pas de quand il faut remonter…) On s’enfonce très profond et marche sur plusieurs centaines de mètres dans un tunnel très bas et étroit, jusqu’à arriver en Corée du Nord. On s’arrête juste avant, assez proche pour voir la démarcation et le tunnel côté Corée du Nord à 2 mètres de nous. C’est une sensation vraiment étrange de se dire que si on avance à peine plus dans ce tunnel, on se retrouve là-bas.

Avant-dernier stop : la montagne Dora, d’où on peut voir la Corée du Nord. On peut observer les villes proches de la frontière avec des jumelles.

Dernier arret : la station Dorasan, la plus au Nord de la Corée, qui serait possiblement utilisée dans le futur pour relier la Corée du Sud à Pyeongyang, capitale de la Corée du Nord.

Moi qui suit passionnée d’histoire, je voulais absolument faire ce tour et en apprendre plus sur la zone démilitarisée. Je n’ai pas été déçue, on ressent vraiment l’histoire, et c’est une expérience assez frappante que je recommande !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *